"Bref historique..."


D'or à une croix de gueules cantonnée en chef à dextre d'un L majuscule du même.

Ce sont les armes des premiers seigneurs de Lisle, du XIème au XIIIème siècles, brisées d'un L, initiale du nom de la commune.






La commune ...Les personnalités :
Nombre d'habitants : 217
Nom des habitants : les Lislois

Surface totale : 661 ha
Surfaces en culture : 400 ha
Surfaces boisées : 182 ha

Le Maire : Jean-Marie NEFF
1er adjoint : Bernadette POINAT
2ème adjoint : Raymond EVRARD

Autres élus :
Christophe PILON
Laurent BINOIS
Alain TERQUIS
Philippe CALLAULT
Olivier LOURME
Didier DIAMY
Patrick LAHOREAU
Monique FRESNAY

Secrétaire :
Sandrine CARON-JOSSO



    H I S T O R I Q U E

    Village fondé vers 1150 par Berthe de Lisle épouse de Renaud 1er de La Tour, notre village s’inscrit dans la grande histoire de France.
    1194 (4 Juillet)- Philippe Auguste Roi de France fait le siège de la Forteresse de Vendôme. L’armée de Richard Cœur de Lion campe dans son dos. Philippe II décide d’un repli stratégique en direction de Châteaudun en passant par Fréteval. Son itinéraire amène l’Ost royal à emprunter un chemin sensiblement parallèle au cours du Loir. Des marécages s’étendent à gauche et a droite du chemin dans lequel le convoi lourdement chargé s’engage. Le Roi d’Angleterre Richard Cœur de Lion a eu connaissance de la levée du siège et de l’itinéraire de son adversaire. Le Roi Philippe Auguste ignorant de la poursuite de Richard Cœur de Lion décide d’aller assister à l’office religieux à la Chapelle du « CHATEL DE LISLE » situé alors sur le territoire de notre commune, il laisse le convoi poursuivre en direction de Pezou.
    Le Roi d’Angleterre Richard 1er organise une embuscade. Archers et cavaliers légèrement équipés, sont placés en avant-poste au passage du gué de Pezou, à la sortie des marécages. La première partie de l’armée du Roi de France s’avance, les chariots lourdement chargés suivent. Alors se déclenche l’attaque, soudaine, violente ; le gros de la troupe et les chariots ne peuvent s’extraire des marais, c’est le chaos, c’est un désastre. Les chevaux noyés, enlisés, les chariots pillés et vidés de leurs contenus... . matériels de guerre, vaisselle d’or et d’argent, ornements royaux, archives de tous ordres, sceau royal, rôles des impôts, etc. ... , la troupe est décimée, le convoi aux mains de l’ennemi ... C’est une perte importante pour le royaume de France.
    Philippe Auguste et ses fidèles sont au « CHATEL DE LISLE », informés de la catastrophe, ils s’échappent, mais pour protéger la retraite, ordre est donné de faire incendier le CHATEL DE LISLE et les pontons d’accès. Le petit groupe va, le soir même arriver à Châteaudun. Le roi d’Angleterre, Richard Cœur de Lion, lui, enrichi de son butin regagne Vendôme.
    A la suite de cette bataille et de cette cruelle expérience, sur l’initiative de Philippe Auguste :
    * LE GRAND SCEAU ROYAL n’accompagnera plus les déplacements du roi
    * LE GARDE DES SCEAUX verra le jour
    * LE TRESOR ROYAL restera désormais à PARIS et sera confié AU TEMPLE
    * DE NOUVEAUX ROLES DES IMPOTS seront créés.
    * LES ARCHIVES DU ROYAUME, partiellement reconstituées seront prisent en charge par Huérin de Senlis qui créera le « Trésor des Chartes »
    Le 23 Juillet 1194 le roi de France Philippe II, et le roi d’Angleterre Richard 1er concluent une trêve à Vaudreuil.


    L E V I A D U C

    Le viaduc de Lisle fut construit dans la première moitié du XIXème siècle pour les besoins de la ligne de chemin de fer -PARIS-TOURS- inaugurée en 1862. D’une longueur de 66,40m, d’une largeur de 8,28m et d’une hauteur de 12,80m, cette construction comporte cinq arches. Aujourd’hui, une circulation reste existante sur cet édifice qui fut la cible de bombardement durant la dernière guerre, ce qui causa des dommages au village. C’est un lieu agréable de promenade, conduisant à une très belle allée de platanes où niche une espèce rare de pigeons colombins


    L ' E G L I S E

    A pour patron : SAINT-JACQUES.
    Elle est du XIIème siècle vers 1150. (Chartre de la Trinité de Vendôme No 512) Son ancien portail, aujourd’hui condamné, indiquerait une architecture antérieure et qui pourrait être déclarée du XIème siècle. Agrandie au XVème siècle, puis de nouveau remaniée vers 1865 on lui adjoint une tour clocher sous laquelle on fit l’entrée. A l’intérieur, il faut remarquer, une statue en bois de Saint Jacques et une de Saint Vincent. Elle conserve aujourd’hui encore sur sa façade sud, plusieurs fenêtres primitives ou remaniées à l’époque gothique et surtout son portail latéral roman.. En 1989 a l’occasion de travaux, il y a remise en valeur d’une superbe cloche baptisée en février 1655.


    L ' A L A M B I C

    En bord du Loir une distillerie, un très bel alambic qui voyage pour une activité qui dessert quatre sites. Durant quelques semaines, au printemps, à LISLE, il est possible de voir fonctionner ce superbe alambic qui, goutte à goutte, va transformer patiemment, les fruits en une eau de vie parfumée, exquise et chaleureuse. Par une lente alchimie, 100 Kgs de fruit donneront approximativement 10 litres d’alcool. Le processus d’élaboration des eaux de vie, du fruit à la bouteille évoque le temps passé. L’alambic relate le charme et l’histoire d’un métier, presque disparu, celui des bouilleurs ambulants. Les habitants des environs portent : Prunes, poires, pommes, ou autres au bouilleur qui se penche avec lenteur à faire rendre à son appareil et dans la meilleure tradition un breuvage délicieux, qui trouve sa place lors des réunions familiales ou conviviales pour marquer un événement heureux de la vie.

    P E C H E - L O I S I R S

    En bord de Loir, une rive plantée d’arbres, un terrain agréable pour profiter d’un moment de calme et de sérénité. La commune a fait le choix d’acheter et d’aménager en bordure de rivière un espace que les pêcheurs apprécieront. Accessible facilement, la famille tout entière y goûtera le plaisir d’un pique-nique, d’une partie de canoë (un débarcadère est agencé) ou d’une ballade, à pied ou à vélo sur le chemin du bord de Loir. Lieu de tranquillité, de détente, site idéal pour une journée de flânerie.

    L ' E P A U

    Dans les sous-bois de Lisle, nous pouvons découvrir le château de l’Epau (Domaine privé). Au XVII ème siècle, l’Epau est constitué par des bâtiments qui subsistent encore dans les dépendances de la propriété sous la forme de deux belles tours carrées. La maison actuelle remonte au XVIII ème. Au XIX ème siècle les bâtiments sont remaniés par l’adjonction de deux pavillons collatéraux sans étage, du fronton, des fenêtres en arc de cercle, du balcon et du perron.






La mairie est ouverte :
Le lundi et le jeudi de 14h00 à 17h00
et le samedi de 9h00 à 12h00
.

Coordonnées :
3, route Nationale
41100 Lisle

Tél/Fax : 02.54.23.41.75
e-mail : mairie.lisle@wanadoo.fr